ELEVANSCOEUR

L’artiste ELEVANSCOEUR a passé une grande partie de son enfance en Mauritanie. Cette expérience l’a beaucoup marqué et inspiré dans ses œuvres. Entouré de dunes à perte de vue, ce sentiment de liberté infinie l’anime encore aujourd’hui et est source d’inspiration.

ELEVANSCOEUR a commencé à dessiner dès ses 12 ans, à la recherche de formes à créer. Mais c’est à travers la musique qu’il tire principalement son inspiration. Issu d’une formation aux techniques du vitrail à Chartres, il commence sa carrière en faisant de la restauration de monuments classés. Mais cela ne le comble pas car il n’y a aucune place pour la création. C’est alors qu’il se tourne vers la peinture. L’architecte Victor HORTA, l’un des principaux acteurs de l’Art Nouveau en Belgique, a beaucoup influencé son travail, le vocabulaire architectural de ce dernier étant basé sur la ligne courbe. Ce qui touche ELEVANSCOEUR, ce n’est pas les œuvres de l’artiste, mais bien son parcours personnel et émotionnel.

C’est uniquement dans son atelier, épuré de ses précédentes toiles, Depeche Mode en fond de son, que ELEVANSCOEUR peut créer, à partir d’une page blanche. C’est en étant bercé par leur musique futuriste, transcendé par la voix profonde de Dave GAHAN et la voix cristalline de Martin GORE, sur des sons sourds, métalliques et saturés, qu’il retrouve cette même sensation de lui enfant, au milieu du désert, où il se sent infime face à une telle immensité. Crayon à la main, il commence alors des dessins sur papier blanc, directement sur le sol de son atelier, afin d’ôter ce sentiment d’enfermement que peut lui apporter un bureau. Ce n’est que dans un second temps qu’il commence le travail sur toile avec les couleurs. Dans chacune de ses peintures se cache un équilibre, mais également une énigme. Devant une toile, il recherche, crée, invente, sans jamais recommencer ce qui a déjà été fait, gardant toujours ce mystère présent, que chacun est invité à trouver. Chaque œuvre possède son propre univers, tout en appartenant à l’ensemble des séries créées.

Ses toiles n’abordent pas uniquement le sujet de l’être humain mais plus généralement de la différence et de l’unité de l’être vivant, sur un fond de toile uniforme, exprimant ainsi l’effet de vide. C’est uniquement lorsqu’il se sent bien, qu’il prend pinceaux et spatules pour créer. Ses œuvres ne s’intègrent ni dans le temps, ni dans l’espace. Les séries de toiles abordent le thème du droit de l’être vivant dans son ensemble, à travers un œil extérieur. Les personnages de ses toiles ne sont pas que terrestres, pouvant ainsi être transposés à un autre monde. On y retrouve également l’union du masculin et du féminin, à force égale, équilibrée, unique.

ELEVANSCOEUR pose l’importance de l’équilibre d’un tout, de la création de la vie à l’épanouissement de chacun.